Portage salarial : peut-on travailler à l’étranger ?

273
Partager :

Le portage salarial est une nouvelle tendance de plus en plus plébiscitée. Cette forme d’emploi hybride et atypique séduit un grand nombre de personnes grâce aux avantages qu’elle offre. Les professionnels peuvent être freelances sans les contraintes qui accompagnent le statut d’indépendant. Jusqu’où va cette indépendance ? Peut-on être un salarié porté et travailler depuis l’étranger et comment cela se passe-t-il ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce propos.

Le travail à l’international en tant que salarié porté

Lorsque vous décidez de travailler en tant que salarié porté à l’international, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez choisir une société de portage française comme www.admissions.fr ou une société basée à l’étranger. Pour opérer ce choix, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs tels que le statut professionnel, les frais d’expatriation, l’assurance, etc.

A lire en complément : Méthodes pour gérer les conflits au travail

Le statut professionnel du salarié porté

Dès que vous devenez salarié porté, avant même d’effectuer une mission à l’international, vous devez choisir votre statut. Vous ferez face à deux options : le statut de détaché et celui d’expatrié. Lorsque vous prenez le statut de salarié porté détaché, vous ne pouvez pas effectuer de missions à l’étranger excédant 24 mois. Toutes vos missions doivent être temporaires et ne pas dépasser cette durée. Vous pouvez prolonger la durée de votre séjour par la suite, mais cela n’est possible que dans certains cas bien particuliers. Avec ce statut, vous serez rattaché à la sécurité sociale française à condition que votre mission s’effectue dans un pays de l’Union européenne.

Si le pays n’en fait pas partie, alors il doit avoir un accord bilatéral avec la France. S’il ne présente aucune de ces caractéristiques, vous serez rattaché au régime de sécurité sociale du pays. Vous serez par ailleurs fiscalement domicilié en France et bénéficierez des assurances de rapatriement que la société de portage aura mis en place. En revanche, vous devrez choisir le statut de salarié porté expatrié si la mission que vous effectuez est à durée indéterminée de trois mois minimum. Vous dépendrez ainsi du plan de sécurité sociale local. Dans ce cas, vous pouvez vous rapprocher de la Caisse des Français de l’Étranger si vous désirez rester affilié à la sécurité sociale.

A lire aussi : Les caractéristiques du poste de gérant de SARL

Les frais relatifs à l’expatriation

Un autre facteur du choix de la société de portage est la gestion des frais d’expatriation. L’entreprise de portage est celle qui gère ces frais. Le remboursement peut être effectué à base des frais réels si vous disposez des justificatifs indispensables pour cela. Il peut également être effectué à partir d’un forfait prédéterminé.

société portage salarial travail étranger

L’assurance du salarié porté

Votre assurance est un autre facteur non négligeable dans le choix de la société de portage la plus adaptée à vos activités. Certaines sociétés proposent une couverture à travers leur assurance responsabilité civile professionnelle. Cette dernière peut être accompagnée d’une assurance rapatriement. Quelle que soit la société de portage choisie, vous devez vérifier votre couverture avant de voyager. Cela vous évitera de mauvaises surprises. De plus, vous deviez vérifier l’optimisation administrative et fiscale ainsi que la garantie de paiement qu’offre cette société.

Les avantages d’une société de portage salarial étrangère

Vous pouvez opter pour une société de portage à l’étranger afin de bénéficier de cotisations fiscales moins élevées et accroître votre rémunération nette. Certains pays en faveur des professionnels plafonnent en effet les cotisations sociales. Il s’agit notamment du Luxembourg, de l’Angleterre, du Royaume-Uni, etc.

Est-on bien couvert lors d’une mission de portage salarial à l’étranger ?

Si vous optez pour une société de portage française, vous êtes sous le régime du droit social français. Vous pourrez ainsi bénéficier de nombreux avantages sociaux tels que les allocations chômage, la couverture médicale, la cotisation aux régimes de retraite, etc. Si au contraire, vous préférez une société de portage étrangère, vous ne profiterez que des avantages sociaux qu’offre le pays en question. La société sera soumise aux règles du droit du travail de son pays et ne vous offrira que ce qui est prévu par la réglementation.

Quelle est la responsabilité de la société de portage salarial ?

La société de portage salarial s’occupe de la gestion administrative du salarié porté. Elle établit le contrat de travail pour commencer la mission, les factures, les fiches de paie, etc. Elle s’occupe également de la relance des clients et de verser votre salaire. Selon vos besoins et les options disponibles auprès de la société de portage, vous pouvez bénéficier d’une large gamme de services.

Il s’agit notamment des déclarations et versements de cotisation, de la fourniture de documents administratifs, de la gestion des notes de frais, etc. Elle vous garantit des documents et services nécessaires pour être en conformité avec les lois du pays où vous travaillez. La société de portage s’assure donc que vous pouvez démarrer votre mission en toute sécurité à l’international. Quelle que soit la société de portage que vous choisirez, veillez à ce qu’elle soit bien établie. Évitez également celles qui ont des frais de gestion très bas. Cela pourrait cacher un manque d’accompagnement.

Partager :