Agent immobilier : formation, débouchés, salaire

1
Partager :

Acteur majeur des transactions foncières, l’agent immobilier est l’interlocuteur privilégié des différentes parties. Connaisseur du marché, il dispose de qualités relationnelles fines, du sens des affaires et d’une réactivité à toutes épreuves. Formation, débouchés, salaire, tâches habituelles : voici tout ce qu’il y a à savoir sur le métier d’agent immobilier.

En quoi consiste le métier d’agent immobilier ?

Embauché au sein d’une agence immobilière et placé sous la responsabilité du directeur d’agence, l’agent immobilier mène des missions très variées. Il œuvre à la fois du côté des propriétaires, des promoteurs et des acquéreurs.

A lire aussi : 5 bonnes raisons de faire une école de commerce après le Bac

L’une de ses principales missions consiste rechercher des biens qui pourront être intégrés au catalogue de l’agence. Maisons, terrains, immeubles, studios, garages, en vente ou en location, neufs ou à rénover, le choix des biens va dépendre des objectifs de l’agence et des possibilités offertes par le marché.

L’agent immobilier est responsable de la rédaction et de la publication de l’annonce. Le but est bien sûr d’attirer de potentiels acquéreurs dont le profil conviendrait au type de transaction. L’agent doit alors réaliser des visites avec les personnes intéressées, récolter des informations sur leur situation financière, établir des négociations, recueillir les différentes offres d’achat ou demandes de location. Il peut aussi aider les propriétaires à rendre leur bien plus accueillant.

A lire aussi : Comment faire un BTS MUC ?

La partie administrative n’est pas en option. L’agent immobilier accompagne la signature du compromis de vente ou du bail, il renseigne si besoin les parties sur des éléments du contrat. Il établit aussi, la plupart du temps, l’état des lieux préalable à l’entrée dans le logement.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir agent immobilier ?

Le minimum requis de formation pour devenir agent immobilier est de deux années après le baccalauréat. Il faut savoir que ce type de métier s’apprend essentiellement sur le terrain, et qu’un agent diplômé bac 2 avec 10 ans d’expérience est souvent plus compétent qu’un débutant titulaire d’un master. Toutefois, la formation permet de se spécialiser dans certains domaines et d’avoir une connaissance plus pointue de certains aspects du métier. La formation continue, rendue obligatoire par la loi Alur, est un très bon compromis pour engranger de l’expérience tout en acquérant la théorie mise à jour.

Le BTS professions immobilières fait partie des cursus privilégiés par ceux qui souhaitent devenir agent immobilier. Les licences consacrées au domaine offrent aussi une approche complète et générale du métier.

Combien gagne un agent immobilier junior ?

Fraîchement arrivé sur le marché du travail, un agent immobilier débutant peut s’attendre à toucher un salaire brut de base de 1500 euros. Selon sa motivation, ses compétences, et selon les primes proposées par l’agence, il pourra rapidement faire évoluer son salaire. Dans les grandes villes, au sein d’agences renommées, un agent immobilier junior bien formé peut demander un salaire plus élevé, jusqu’à 3000 euros brut environ.

À savoir : sur chaque transaction, l’agent immobilier touche normalement un pourcentage d’honoraires avoisinant les 5 à 7%.

Quels sont les débouchés pour un agent immobilier ?

D’après le classement LinkedIn 2022, le métier d’agent immobilier figure parmi les 25 métiers à la demande croissante. Du fait d’une population de plus en plus nombreuse et de plus en plus encline à se déplacer, le secteur de l’immobilier explose. Les agents immobiliers trouvent donc assez facilement du travail en agence. Ceux qui le souhaitent peuvent s’établir en indépendant.

Depuis 1970, la réglementation encadre ce métier aux enjeux considérables. La loi Hoguet, la loi Elan et la loi Alur ont tour à tour apporté des spécificités à l’exercice professionnel de l’agent immobilier. Il lui faut par exemple disposer d’une carte renouvelée tous les 3 ans, se former en respectant un quota d’heures annuelles, respecter le code déontologique établi et connaitre la législation sur le bout des doigts.

Partager :